Informations

____________________

Une vidéo diffusée sur vk.com, le 9 juillet 2021, par Mel Goyer, chercheure de vérité. La vidéo est intitulée: Riposte à la propagande vaccinale

https://vk.com/melgoyer?z=video633528438_456239098%2Fef7a96b0b71fccab18%2Fpl_wall_633528438

___________________

 

 

 

___________________

Un article rédigé par L’Informateur Qactus, le 26 mai 2021. La vidéo est intitulée: Vous savez mes amis (es) que l’histoire se répète pour Horacio Arruda.

Présentation: Tout comme Jean Castex ou Roseline Bachelot, en France. En 2012 et après l’échec vaccinal de la fausse pandémie H1N1 à travers le Monde et au Québec ont crée la Loi sur L’ÉTAT D’URGENCE SANITAIRE en prenant soin de se donner le pouvoir presque total ainsi qu’une protection contre toutes nouvelles poursuites pour les décisions prises pendant cet ÉTAT D’URGENCE SANITAIRE.

https://qactus.fr/2021/05/26/q-scoop-quebec-lhistoire-se-repete-pour-horacio-arrud

 

 

 

 

 

Une vidéo diffusée sur Facebook, le 12 mars 2021, par Karl Gioana. La vidéo est intitulée: À toutes les personnes qui doutent encore!

Présentation: A toutes les personnes qui doutent encore. Regardez bien cette scène de film. Voici comment ils nous manipulent pour être de bons moutons. RESISTANCE et SOUVERAINISME nous sommes les GARDIENS!

https://www.facebook.com/karl.gioana/videos/1328524464197355

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce que nous indique la Loi, sur l’état d’urgence sanitaire:

Les articles: 92, 118, 119, 120, 122, 123, 126 et l’article 129 de la Loi sur la santé publique du Québec indiquent:

92. Les ministères, les organismes gouvernementaux et les municipalités locales doivent signaler au directeur de santé publique du territoire concerné ou au directeur national de santé publique les menaces à la santé de la population dont ils ont connaissance ou les situations qui leur donnent des motifs sérieux de croire que la santé de la population est menacée. 2001, c. 60, a. 92.

118. Le gouvernement peut déclarer un état d’urgence sanitaire dans tout ou partie du territoire québécois lorsqu’une menace grave à la santé de la population, réelle ou imminente, exige l’application immédiate de certaines mesures prévues à l’article 123 pour protéger la santé de la population. 2001, c. 60, a. 118.

119. L’état d’urgence sanitaire déclaré par le gouvernement vaut pour une période maximale de 10 jours à l’expiration de laquelle il peut être renouvelé pour d’autres périodes maximales de 10 jours ou, avec l’assentiment de l’Assemblée nationale, pour des périodes maximales de 30 jours.

Si le gouvernement ne peut se réunir en temps utile, le ministre peut déclarer l’état d’urgence sanitaire pour une période maximale de 48 heures. 2001, c. 60, a. 119.

120. La déclaration d’état d’urgence sanitaire doit préciser la nature de la menace, le territoire concerné et la durée de son application. Elle peut habiliter le ministre à exercer un ou plusieurs pouvoirs mentionnés à l’article 123. 2001, c. 60, a. 120.

122. L’Assemblée nationale peut, conformément à ses règles de procédure, désavouer par un vote la déclaration d’état d’urgence sanitaire et tout renouvellement.

Le désaveu prend effet le jour de l’adoption de la motion.
Le secrétaire général de l’Assemblée nationale doit promptement publier et diffuser un avis du désaveu avec les meilleurs moyens disponibles pour informer rapidement et efficacement la population concernée. Il doit, de plus, faire publier l’avis à la Gazette officielle du Québec. 2001, c. 60, a. 122.

123. Au cours de l’état d’urgence sanitaire, malgré toute disposition contraire, le gouvernement ou le ministre, s’il a été habilité, peut, sans délai et sans formalité, pour protéger la santé de la population:

 ordonner la vaccination obligatoire de toute la population ou d’une certaine partie de celle-ci contre la variole ou contre une autre maladie contagieuse menaçant gravement la santé de la population et, s’il y a lieu, dresser une liste de personnes ou de groupes devant être prioritairement vaccinés;
 ordonner la fermeture des établissements d’enseignement ou de tout autre lieu de rassemblement;
 ordonner à toute personne, ministère ou organisme de lui communiquer ou de lui donner accès immédiatement à tout document ou à tout renseignement en sa possession, même s’il s’agit d’un renseignement personnel, d’un document ou d’un renseignement confidentiel;
 interdire l’accès à tout ou partie du territoire concerné ou n’en permettre l’accès qu’à certaines personnes et qu’à certaines conditions, ou ordonner, lorsqu’il n’y a pas d’autre moyen de protection, pour le temps nécessaire, l’évacuation des personnes de tout ou partie du territoire ou leur confinement et veiller, si les personnes touchées n’ont pas d’autres ressources, à leur hébergement, leur ravitaillement et leur habillement ainsi qu’à leur sécurité;
 ordonner la construction de tout ouvrage ou la mise en place d’installations à des fins sanitaires ou de dispensation de services de santé et de services sociaux;
 requérir l’aide de tout ministère ou organisme en mesure d’assister les effectifs déployés;
 faire les dépenses et conclure les contrats qu’il juge nécessaires;
 ordonner toute autre mesure nécessaire pour protéger la santé de la population.
Le gouvernement, le ministre ou toute autre personne ne peut être poursuivi en justice pour un acte accompli de bonne foi dans l’exercice ou l’exécution de ces pouvoirs. 2001, c. 60, a. 123.

126.Si une personne fait défaut de se soumettre à la vaccination visée par un ordre donné en vertu de l’article 123, tout juge de la Cour du Québec ou des cours municipales des villes de Montréal, Laval ou Québec ayant compétence dans la localité où se trouve cette personne, peut lui ordonner de s’y soumettre.

Le juge peut en outre, s’il a des motifs sérieux de croire que cette personne ne s’y soumettra pas et qu’il est d’avis que la protection de la santé publique le justifie, ordonner que cette personne soit conduite à un endroit précis pour y être vaccinée. 2001, c. 60, a. 126; N. 2016-01-01 (NCPC).

129. Le ministre doit déposer à l’Assemblée nationale, dans les trois mois qui suivent la fin de l’état d’urgence sanitaire ou, si elle ne siège pas, dans les 15 jours de la reprise de ses travaux, un rapport d’événement.

Ce rapport doit préciser la nature et, si elle est déterminée, la cause de la menace à la santé de la population qui a donné lieu à la déclaration d’état d’urgence sanitaire, la durée d’application de la déclaration, ainsi que les mesures d’intervention mises en oeuvre et les pouvoirs exercés en vertu de l’article 123. 2001, c. 60, a. 129.

 

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________

? ? ? ? ? ?

 

? ? ?

 

?????????????????

 

Une vidéo diffusée sur Youtube, le 3 avril 2021, par Stephen Guy Sévigny, Libre & Affranchi. La vidéo est intitulée: Ivan Vilibor parle !

Présentation: Ivan Vilibor, au Parlement Européen, raconte des vérités que nous n’entendons pas dans les grands médias !

https://www.youtube.com/watch?v=1-o9RBgS6gw/

 

? ? ? ? ? ?

 

 

___________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Une vidéo diffusée sur vk.com, le 30 mars 2021 par Steeve l’Artiss Charland, chercheur de vérité vidéo est intitulée: François Legault braille sur Facebook.

https://vk.com/feed?z=video604222118_456239961%2Faf7dd47cd6a8b9c22f%2Fpl_post_604222118_1898

______________________________________________________________________

Fermer le menu